Comment sous-louer légalement votre logement sur Airbnb ?

De nombreuses personnes cherchent actuellement des moyens sûrs pour arrondir les fins de mois. Plusieurs solutions existent et parmi lesquelles figure la sous-location. Celle est devenue même une vraie source d’enrichissement. Toutefois, elle peut aussi causer des ennuis judiciaires si certaines conditions ne sont pas respectées. Mais comment sous-louer un logement légalement sur Airbnb ?

Mettre au courant le propriétaire du logement

Le non-respect des règlements de sous-location sur la plateforme Airbnb peut amener le locataire à payer une amende de plusieurs milliers d’euros. C’est le cas par exemple s’il ne prévient pas le propriétaire de la maison concernant cette décision de sous-location. Ainsi, pour sous-louer grâce à Airbnb, il est important de mettre le propriétaire au courant. Ceci est même la règle de base sur la plateforme depuis des mois. Que le propriétaire soit dans la même ville que le logement ou ailleurs, il est impératif de lui en parler. Même si certaines personnes réussissent cette opération en ignorant la loi, il est toujours conseillé de rester prudent pour ne pas payer de lourdes amendes. Il vaut mieux vivre en toute tranquillité en prévenant le propriétaire que de risquer sa vie en faisant un mauvais tour.

Attendre l’accord du propriétaire

Après avoir parlé du projet de sous-location au propriétaire, la loi accorde à celui-ci un délai d’étude de 15 jours pour qu’il puisse y penser. Au terme du délai, le propriétaire doit donner son accord. S’il ne donne pas son autorisation quelle que soit la raison, il ne faut absolument pas se lancer dans l’aventure, car cela peut provoquer de graves problèmes judiciaires. Il est aussi nécessaire de préciser que la loi encadre cette demande auprès du propriétaire. Il s’agit en fait d’une demande par huissier adressée au propriétaire en question. Elle doit inclure le montant du loyer et la durée de sous-location. Ensuite, le propriétaire envoie une autorisation écrite qu’il faut obligatoirement transmettre au sous-locataire. Selon la loi, le propriétaire ne peut pas interférer dans la sous-location ni chasser le sous-locataire durant la sous-location.

Qu’en est-il pour l’assurance ?

On doit savoir que l’assurance de base dans les locations Airbnb protège le loueur en cas de poursuites engagées par ses locataires.  Cette assurance intervient en derniers recours si les litiges ne sont pas résolus à l’amiable. De nos jours, il existe des assurances conçues spécialement pour les sous-locations Airbnb. Il importe de se renseigner avant de prendre une décision et se lancer dans le projet.

Pourquoi faire de la location saisonnière quand on est propriétaire ?
Quel site de location saisonnière choisir pour diffuser son annonce ?